Bonne et heureuse année 2020

Quelques images du Bénin avec le journal télévisé de l’ORTB du 3 janvier 2020

Joseph Bompas wannu kaka

Signature de l’accord de siège ARCADE au Ministère des Affaires Etrangères du Bénin à Cotonou le 18 Février 2011

Joseph BOMPAS et Valentin KONSANA – représentant MAPTO du Togo en visite à Orvault en avril 2017

HOMMAGE à Joseph BOMPAS – Ancien Président

Joseph,

Tu rejoins l’association ARCADE en 2006 et tu en seras Président de 2008 à 2012. A ta première mission au Bénin en 2006, tu rencontres les groupements d’agriculteurs de la commune de Sô Ava sur le lac Nokoué, puis la Caritas de Cotonou, le Centre Songhaï, le syndicat agricole Synergie Paysanne et la fédération des CUMA du Bénin et leurs homologues d’Aquitaine.

Tu engageras une nouvelle orientation dans notre association avec la création du groupe agricole en 2008. Comme le rappelle un de nos partenaires :
« Tu as beaucoup oeuvré pour l’émergence de l’agriculture familiale au Bénin »
le projet sera complété par l’installation de pompage solaire.

Tu as favorisé les échanges de savoir et de savoir faire entre nos deux pays, en s’appuyant sur les groupements professionnels, pour mettre en œuvre des formations de formateurs pour la menuiserie, la métallerie, la santé – formations complétées par l’envoi de matériels réparés dans nos ateliers à Orvault et Bouguenais.

Tu as donné une nouvelle impulsion à ARCADE en ouvrant notre association de retraités aux actifs.

Tu nous as fait partager tes convictions :
– Etre à l’écoute et travailler d’égal à égal avec les partenaires locaux pour que les Béninois soient acteurs de leur propre développement,
– Faire vivre les habitants, créer des emplois et des richesses nouvelles à partager sans détruire la planète.

Nos partenaires béninois se joignent à nous pour te dire :
Merci Joseph pour ton engagement pour que
– les hommes et les femmes d’AFRIQUE relèvent la tête.

Pour la sépulture de Joseph BOMPAS
à l’Eglise Sainte Bernadette à ORVAULT – 18 Décembre 2019

ARCADE remercie pour leurs messages de soutien :
Au Bénin : Le Syndicat Synergie Paysanne, La Caritas de Cotonou, le Centre Songhaï, Les nombreux acteurs et bénéficiaires de la formation Agricole, L’association AMECYPAC et son représentant Urbain Kandji,
Les artisans des groupements de l’AJAB (Jeunes Menuisiers de Cotonou) – Les membres du groupement d’artisans de Dassa
Le Maire SO AVA Monsieur Sergio HAZOUME et son Conseil Communal ainsi que le Responsable de la Coopération décentralisée So Ava/ Orvault/Arcade
Les divers partenaires et membres d’Arcade au Bénin.
Au Togo : le Mouvement pour une Alliance Paysanne au Togo (MAPTO) syndicat paysan et son responsable Monsieur Valentin KONSANA
En France : L’Association Echanges et Solidarité 44, l’Association Loire Bénin (A.L.B.), Le Maire d’Orvault Monsieur Joseph PARPAILLON, son conseil municipal et les responsables du Service des Relations Internationales.

Première rencontre avec les CUMA et ARCADE en mission agricole au Bénin en novembre 2007 (Joseph Bompas au premier plan à droite)

Joseph Bompas

Président d’Arcade et fervent adepte de la petite reine, Joseph est parti subitement à l’âge de 77 ans.

Il a beaucoup pensé et oeuvré pour nos amis béninois.

La cérémonie religieuse aura lieu en l’église Sainte Bernadette à Orvault Mercredi 18 décembre 2019 à 13h30

Voici un message de Benjamin Koto, de Dassa :

Bonsoir à tous les membres d’Arcade .
C’est vraiment très triste pour nous aussi d’apprendre la mort subite de Joseph Bompas.
Il y a environ trois mois et demi Bernard Cusin nous a quitté de ce monde
Aujourd’hui c’est Joseph.
Nous prions Dieu tout puissant de l’accueillir dans son royaume.
Toute mon équipe se joint à moi pour vous présenter nos condoléances les plus attristées.
Toutes nos compassions vont à l’égard de sa chère épouse et de ses enfants.
Enfin, nous saluons la mémoire de notre ami Joseph Bompas pour tout ce qu’il a fait pour le développement des artisans du Bénin.
Merci et très cordialement Benjamin KOTO.

Un message d’Urbain Kandji :

Bonjour les amis de ARCADE Bénin que la terre lui soit légère à notre cher ancien président Mr BOMPAS Joseph qui a fait beaucoup dans l’association et surtout pour le Bénin sans oublier mon association AMECYPAC que Dieu tout puissant l’accueil dans son royaume éternel.

Témoignage

Comment aider l’Afrique ?

Mode d’emploi à Nantes avec les retraités d’Arcade

 

Voilà un sujet que le débat sur l’immigration n’aborde guère, celui du sous-développement des pays du Sud et d’une de ses conséquences principales, l’émigration vers les pays du Nord, la France en particulier. Il est pourtant urgent de prendre en compte le phénomène dans son ensemble, comme nous y invite à le faire ceux qui – ici et dans le Tiers Monde, et   en silence – travaillent côte à côte à construire un monde plus juste.

 

C’est dans l’agriculture que ce phénomène est le plus visible, comme au Bénin, touché par l’exode de la jeunesse, attirée par les mirages des pays riches. Koffivi Nouwogou, coordonnateur national des Cuma – ces coopératives d’utilisation  de matériels agricoles qui chez nous ont pris leur part à l’essor de l’agriculture dans les années cinquante – est intervenu tout récemment dans ce débat à Nantes, où il était l’invité d’Arcade, association de retraités pour la coopération et l’aide au développement.

 

Depuis 1987, à raison d’un conteneur par an, Arcade expédie au Bénin le fruit des travaux réalisés dans trois ateliers répartis dans le département : des outils, des moteurs, des véhicules, et maintenant des tracteurs remis en état (sans aucun doute plus performants que les chinois). 

L’enjeu est vital. Ecoutons Koffivi  à ce propos face aux ouvriers qui fignolent deux  Ferguson dans l’atelier de Rémi Danet, ancien mécanicien agricole à Saint-Gildas des Bois. « L’Etat béninois a la volonté de mécaniser l’agriculture, l’appui d’Arcade est donc capital pour nous ». Il explique : « Avec la daba, un outil à main, il faut employer 6 personnes pendant quatre jours pour traiter 1 hectare de maïs. Or, avec un tracteur comme celui-là, il suffit d’un homme pour la même surface et cela en quatre heures seulement. Dans ces conditions, comment voulez-vous que les jeunes  ne souhaitent pas tenter leur chance en Europe, pour eux c’est l’Eldorado, le pays où coule le lait et le miel». Pourtant au Bénin, la terre est assez riche pour planter du coton, semer du maïs, développer les cultures vivrières et le maraîchage…

        

Ces tracteurs sont les pièces principales du conteneur en partance pour le port de Cotonou en cette fin 2019. Encore faut-il apprendre à conduire ces engins et surtout à assurer l’entretien et l’accès aux pièces détachées. « Nous avons de grands besoins dans ce domaine » observe Koffivi. Les mécaniciens d’Arcade répondent aussi à cette problématique. En janvier 2020 – pour la dixième année sans discontinuer – ils seront une dizaine à prendre l’avion pour un séjour de 5 semaines au Bénin. « La formation est un levier puissant pour la mécanisation de l’agriculture, c’est capital » martèle l’animateur Cuma.

 

Le Béninois va plus loin. « Par son action, Arcade encourage les jeunes à rester au pays, car il y a chez nous le potentiel pour bien vivre, la terre, le soleil, l’eau… Il n’y aura pas de vrai développement sans le développement de l’agriculture. ». Arcade est maintenant reconnue par les autorités béninoises. Une des tâches de la prochaine mission sera d’ailleurs d’intervenir dans le lycée d’Akodia, près de la frontière du Togo. L’objectif étant cette fois de former les professeurs aux techniques indispensables à une agriculture rentable. Où l’on retrouve le célèbre proverbe « ne me donne pas de poisson, apprends-moi plutôt à pêcher ». 

                                                                                      

Yves Rochcongar, membre d’Arcade

 

Légende de la photo : Dans l’atelier de Saint-Gildas des Bois, deux tracteurs Ferguson sont remis à neuf…